GEOCACHING PHOTOS & CARTES VOYAGES LOGICIELS DIVERS
Le P'tit Train du Nord
OpusTerra  >  Voyages  >  Le P'tit Train du Nord

OpusTerra- Vélocaching - Octobre 2008

 Le P'tit Train du Nord

 

À l'occasion de ma 10,000e géocache, j'ai pensé que de parcourir les 200 kilomètres de la piste cyclable du P'tit train du nord serait une façon très appropriée de commémorer cette étape majeure. Ce n'est donc pas avec seulement une géocache en particulier mais plutôt avec toute la belle grappe de géocaches qui a été installée le long de cet extraordinaire couloir cyclable que l'on va passer le cap des 10K géocaches trouvées.

L'idée première est venu à la suite d'une proposition que L'Exocet m'a fait parvenir afin de tenter cette expérience avant que l'hiver ne s'installe. Ensemble nous avons donc pédalé le parcours entre Mont Laurier et St-Jérome pour visiter pas moins de 235 géocaches sur une distance effective de 250 kilomètres et cela durant une période de trois jours et demi. Une semaine plus tard, on apprendra qu'il a neigé plus de 5 cm  sur cette région des Laurentides. Je suis donc pas mal certain qu'on aura été les derniers vélogéocacheurs à tenter la totale de cette expédition en 2008!

Voici quelques jalons de ce périple:

Mardi 21 octobre: 7:00 du matin, on se fait déposer par Mme L'Exocet à la gare intermodale de St-Jérome d'où on utilisera les services des autobus Galland afin de nous transporter jusqu'à St-Jérome. On aurait bien voulu utiliser les services de la Navette du Parc linéaire mais la piste cyclable étant officiellement fermée depuis le 13 octobre, leur service est lui aussi non disponible depuis cette date. Heureusement, Autobus Galland, offre une alternative à un coût similaire (environ  55$ taxes incluses) pour un aller simple d'un cycliste et son vélo.

              


11:00 du matin, on débarque au Motel Picardie à Mont Laurier.  La pluie qui a débutée la nuit passé est toujours présente mais ça nous embête pas trop encore. On commence donc par une petite tournée des caches de la ville qui peuvent se faire à vélo et c'est vers les 12:30 qu'on enregistre officiellement la géocache du kilomètre 200. Puis c'est le périple de la piste qui commence réellement. Le but de notre première journée étant de se rendre au kilomètre 163 où on devrait pouvoir trouver refuge pour la nuit au Motel Ours Bleu de Lac Saguay. Voici une image du tracé et du profil de la section parcourue Mardi le 21 octobre. Pour une première journée, ce fût une expérience pour le moins éprouvante. La pluie tombait de plus en plus et c'est vers les 18:40 qu'on est enfin arrivé au motel trempé de bord en bord et transis de froid. Par bonheur, la très gentille propriétaire nous accueille chaleureusement. Comme la majorité de nos vêtements emportés dans nos sacoches était aussi mouillé, elle nous propose de les mettre dans la sécheuse. On en était très ravi! Ce soir là, on est resté bien au chaud dans notre chambre sans même vouloir aller souper en quelque part!

        

Mercredi 22 octobre, 7:00AM. Après un copieux petit-déjeuner au resto du village, on reprend la piste. C'est assez froid ce matin, environ -7°C. Par chance, il ne neige pas par ici comme on vient de le voir à Sherbrooke en regardant la télévision du resto. On n'a pas vraiment de destination finale pour aujourd'hui. Se rendre au kilomètre 107 de Labelle ferait bien l'affaire. On pourrait alors séjourner à l'auberge du Griffon pittoresquement situé dans l'ancienne gare de Labelle. Chemin faisant on ne peut s'empêcher de faire quelques détours géocachiques comme dans le superbe petit village de Lac Nominingue. La ciel est gris mais la température se réchauffe pour atteindre les 5°C en après-midi. Vers les 16:20, on arrive enfin à Labelle. Voici l'image du tracé et du profil de la section parcourue Mercredi le 22 octobre. Par malheur, l'auberge espérée est fermée aujourd'hui! Où allons nous coucher? On enfourche donc nos vélos et on se rend au village. On découvre tout de suite un motel resto aux couleurs assez vives! La chambre offerte ressemble plutôt à un bunker mais ça fera bien l'affaire! Après tout, on n'est que de passage! On s'installe dans la chambre et puis on part à la découverte des caches du village avant d'aller prendre un souper chaud bien mérité.

          

Jeudi 23 octobre. Vers les 7:30AM, on remonte en selle par une température de -10°C. En vélo, c'est vraiment frette pour les oreilles mais on sent qu'il va faire super beau aujourd'hui. On entreprend ici une des plus belles sections du parcours. La piste qui longe le Lac Mercier offre un panorama de toute beauté! Beaucoup de brume le matin mais les paysages sont pittoresques et tellement vrais. Hier on a été gâté par une descente presque continuelle, aujourd'hui, on va s'attaquer à la plus grosse montée en ligne de la piste. Voici d'ailleurs l'image du tracé et du profil de la section parcourue Jeudi le 23 octobre. On pensait arrêter notre journée en quelque part près du Lac Carré pas loin du sommet du km 67 mais ne trouvant aucun hébergement accessible à partir de la piste, on a finalement décidé vers les 15:00 heures de poursuivre jusqu'à Ste Agathe où on est arrivé vers les 18:30 hres à la noirceur. On a eu une mauvaise surprise en voyant la gare de Ste Agathe qui venait de passer au feu la semaine précédente. Triste perte pour notre patrimoine. Ce soir là, on est aller au Super8 pour l'hébergement. Ils ont même gardés nos montures à l'intérieur bien au chaud pour la nuit!

             

Vendredi 24 octobre. Dernière journée! Et quelle belle journée ce fût! On débute avec une température de -6°C mais vers les 10 hres, on enlève déjà une couche de vêtements car le soleil est bien présent. On atteindra facilement les 12°C aujourd'hui! Quelle belle façon de terminer notre voyage en beauté. Voici l'image du tracé et du profil de la section parcourue le Vendredi 24 octobre. En chemin, on est tenté par plusieurs géocaches hors piste ce qui fait qu'on arrive au km 0 assez tard vers les 19:00 hres.

Contrairement à la période estivale où l'ensoleillement journalier s'étend au moins de 6:00AM à 8:00PM, nous n'avions qu'une période restreinte entre 7:30AM et 6:00PM. Sans cela je pense qu'il aurait été possible de faire plus de km par jour sur une durée totale de 3 jours. Il faut quand même tenir compte d'un temps d'arrêt moyen d'environ 5 minutes par géocache le temps de la trouver, signer et prendre quelques notes. Je peux vous assurer que nous sommes très fier de cette expérience vécue hors saison et qu'on va s'en souvenir longtemps!

Un GROS MERCI à tous les géoplaceurs tels que Bear-Bearing, Flag_43 et Marco35  qui nous auront permis d'effectuer cette randonnée tout en assouvissant notre passion du géocaching. Un Bravo tout spécial à L'Exocet pour sa ténacité!

Vous trouverez ici le fichier MapSource du parcours complet.

Album photo sur Picasa

Et maintenant, big smilechantons en coeur big smilela célèbre chanson de coolFélix Leclerc  

(Cliquer ici pour lancer le fichier de karaoké correspondant)

felix leclerc

Dans l’train pour Sainte-Adèle,
y’avait un homme qui voulait débarquer.
Mais allez donc débarquer
quand le train file plus d’cinquante milles
et qu’en plus d’ça t’es l’conducteur.
Oh! le train du Nord!
Dans l’train pour Sainte-Adèle,
y’avait rien qu’un passager :
c’était encore le conducteur.
Imaginez pour voyager
si c’est pas la vraie p’tite douleur!
Oh! le train du Nord!
A-tchou tchou, a-tchou tchou!
Le train du Nord, le train du Nord,
au bord des lacs, des p’tites maisons,
ça vire en rond.
Le train du Nord, c’est comme la mort
quand y’a personne à bord.
Oh! le train du Nord!
Dans l’train pour Sainte-Adèle,
en montant la côte infidèle,
le conducteur et puis l’chauffeur
s’sont décidés à débarquer,
pis l’train tout seul a continué.
Oh! le train du Nord!
Dans l’train pour Sainte-Adèle,
est rendu dans l’bout d’Mont-Laurier;
personne n’a pu l’arrêter.
Paraît qu’on l’a vu filer
dans l’firmament la nuit passée.
Oh! le train du Nord!
A-tchou tchou, a-tchou tchou!
Le train du Nord, le train du Nord,